FaceBoo

JOURNEE EUROPÉENNE DE L'ORTHOPHONIE 2018

La journée européenne de l’orthophonie du 6 mars 2018 est consacrée aux communications alternatives et/ou augmentatives

La communication améliorée et alternative (CAA) est un terme générique qui englobe les méthodes de communication utilisées pour compléter ou remplacer la parole ou l'écriture pour les personnes ayant une déficience dans la production ou la compréhension du langage. La CAA est utilisée par des personnes présentant un large éventail de troubles de la parole et du langage, y compris des déficiences congénitales telles que la paralysie cérébrale, la déficience intellectuelle et l'autisme, ou des troubles acquis tels que la sclérose latérale amyotrophique et la maladie de Parkinson. La CAA peut être utilisée à titre permanent ou temporaire.

Continue Reading

26 & 27 Oktober 2018: Frühe Therapie mit spracherwerbsauffälligen Kindern

Einleitend werden die Grundlagen einer entwicklungspsychologischen Sprachtherapie dargestellt. Daraus werden Indikation und Ziel sowie die Prinzipien eines Phasenmodells abgeleitet.

Auf dieser Basis werden die therapeutischen Techniken für die Bereiche des Symbolspiels (Konzentration auf das Handlungsresultat und Bedeutung geben), der Individuation (Loslösung und Selbstkonzept) und des Sprachverständnisses (Triangulierung und Monitoring-Strategien) beschrieben. Gleichzeitig werden individuelle Vorgehensweisen vorgestellt und anhand von Beispielen aus der Praxis ergänzt.

Im dritten Teil werden besondere Aspekte einer frühen Therapie von spracherwerbsauffälligen Kindern mit Bindungsstörungen thematisiert und mit Beispielen aus der Praxis illustriert.

Continue Reading

11 & 12 janvier 2019: Les situations de dys-, du repérage au projet thérapeutique

L'ALO vous propose une formation continue en français concernant les situations de dys-, du repérage au projet thérapeutique.

Depuis une dizaine d’années les pathologies dites « dys-» ont envahi le vaste champ des élèves en délicatesse avec l’école.

Pour autant tout élève en difficulté scolaire est-il nécessairement « dys- » ?

Quels sont ces élèves présentant des troubles spécifiques d’apprentissage alors que ni leur intelligence, ni leur bonne volonté, ni leur contexte de vie, ne peuvent l’expliquer ?

Comment penser les aides pour ces élèves ? Comprendre leurs défaillances cognitives, savoir repérer les mécanismes expliquant un ou des troubles persistants des apprentissages, permet de se poser les bonnes questions au bon moment. Puis d’infléchir le projet vers des moyens palliatifs permettant à l’élève dys- de réussir malgré, en dépit dys-, à hauteur de ses capacités préservées. Existerait-il des pratiques collectives, inclusives, utiles pour tous les élèves donc aux dys- ? Serait-ce suffisant ?

Continue Reading